Joesph l'ombre du Père Expand

Joseph l'ombre du Père

Nouveau

Dans cette histoire romancée de Joseph de Nazareth, l'auteur entreprend la tâche formidable de retracer non seulement la vie du Saint Patriarche, mais aussi le cadre dans lequel elle s’est déroulée.

C'est le livre qui a ému le Pape François.

Plus de détails

18,00 €

TTC

De quoi parle ce roman, Joseph l'ombre du Père ?

Jan Dobraczyński est l’écrivain polonais le plus connu de son époque. Avec cet ouvrage, il réaffirme sa qualité de narrateur et d’auteur de romans historiques.

Dans cette histoire romancée de Joseph de Nazareth, il entreprend la tâche formidable de retracer non seulement la vie du Saint Patriarche, mais aussi le cadre dans lequel elle s’est déroulée : les difficultés que comportait l’ambiance familiale, marquée par l'influence de la généalogie ; le climat de tension dans lequel les juifs attendaient la venue du Messie ; les péripéties politiques de la cour d’Hérode le Grand, avec ses intrigues, ses mœurs dégénérées et ses crimes. Pour décrire ce contexte avec précision, il utilise des sources scripturales et exploite le vaste matériel littéraire de l’époque en question.

« Je me sens profondément édifié par le tact et la finesse avec lesquels vous avez su réaliser un travail si difficile et passionnant » (Paroles adressées à l’auteur par le Cardinal Wyszyński).

Qui est l'auteur Jan Dobraczyński ?

Jan Dobraczyński (1910-1994) est un écrivain catholique polonais. Son premier livre, publié en 1937, est une biographie de Bernanos. Entré dans la résistance polonaise dès 1939, il s’est vu décerné le titre de Juste parmi les Nations en 1993.

Retrouvez le coup de coeur de l'éditrice ici !

L'avis de nos lecteurs

Roman historique de la vie de Joseph et de son acceptation d'être l'ombre du Père. Un livre qui fait du bien, très documenté et instructif sur le contexte politique, social et religieux de l'époque et la réelle attente du peuple juif. Une lecture aisée et édifiante. 

D'abord et avant tout, ce livre nous fait vivre l'élément central du christianisme, l'Incarnation : Jésus enfant, adolescent, apprenti, juif parmi les juifs. La fuite en Egypte, après Bethléem, origine de la tribu de David, y tient une place non négligeable, le séjour nous apparait plus long que l'on ne se l'imaginait, signe ou preuve (?) que ce passage par l'Egypte est un véritable et nécessaire retour aux origines réelles du peuple juif...

Loin de ses représentations sulpiciennes dont nous sommes encombrés,  Marie apparait comme une femme bien réelle, certes comblée de grâces particulières, mais dans ce couple, elle réagit comme une femme en appréhendant la globalité de la vie et de n'importe quelle situation, tandis que Joseph, protecteur indispensable, agit comme un homme, il procède par objectifs successifs et compartimente ses domaines d'intervention de façon toute masculine. Il a pleine conscience de la supériorité spirituelle et psychique de son épouse. Il accepte ce que peu d'hommes auraient accepté, sans fuir son rôle d'autorité, car il est habité par une réelle humilité en dépit de (ou grâce à) son illustre origine et une réussite professionnelle incontestable, cette humilité qui seule rend libre.

Ce livre met aussi en lumière le caractère indispensable et la nécessité de l'éducation et des trente années de vie "cachée" de Jésus (1), à l'ombre protectrice du Père. La fin du livre révèle aussi délicatement l'acceptation progressive et la préparation à la mort de Joseph. Sans aucun doute, est-il "mort vivant"...

(1) : A ce propos, une petite citation de Bernanos : "Le temps est l'incarnation de l'éternité".

J.B

J'accepte

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer la performance de notre site web