L'occasion pour le cardinal de revenir sur des pages de l'Histoire de l'Eglise de ces 50 dernières années, mais aussi d'ancrer son message dans la continuité.

EXTRAITS...

Cet ouvrage recueille notamment son témoignage dense, donné lors du procès de canonisation de saint Josémaria Escriva. Il rend compte aussi du pontificat de Jean-Paul II, pour s’arrêter à l’élection de Benoît XVI (2005).

Le cardinal Herranz insiste sur la “continuité” entre les pontificats : “Il n’y pas d’opposition, assure-t-il. Jean-Paul II nous enseigne le courage d’être chrétiens, de ne pas avoir peur. Benoît XVI nous enseigne la valeur immense de la foi. François enseigne que l’Eglise est comme un hôpital de campagne.”

Tous trois représentent respectivement “l’athlète de l’Eglise, le Père de l’Eglise, le Bon Samaritain”, ajoute-t-il : “La spiritualité chrétienne est un diamant à plusieurs facettes, dont l’Esprit Saint fait briller l’une ou l’autre.”

Pour découvrir le reste de l'article sur le site de Zenit, cliquez ici.

Mes souvenirs avec saint Josémaria et saint Jean-Paul II